ÊTRE, conte grandeur nature

Productions de pièces de Théâtre Gestuel, mime, ombres chinoises, marionnettes

C’est un spectacle de rue original , c’est un conte grandeur nature, une fable d’anticipation d’un nouveau monde. ce spectacle prend le contre pied du scénario de l’homme augmenté, de transhumanisme. L’homme a enfin retrouvé son animalité. Mais il reste encore quelques spécimens de l’ancien monde, qu’un géant de la nature va aider à se transformer… du théâtre de rue comme on vous le propose rarement.Après « Les 2 peintres » et « Plastic-tac » voici la nouvelle création en rue de la compagnie.

Affiche ETRE

Mime, masques et marionnette géante

Nous voici projetés dans le futur, La nature a repris ses droits, Les hommes ont recouvré leur sensorialité et leur intuition, à contre- courant de l’avènement des robots.
Un brassage de l’ADN humain et animal a eu lieu : « l’homo animus » est né, nouvelle espèce reliée à la nature mère
Tous les hommes se sont peu à peu transformés, Enfin presque tous, Il reste encore quelques« spécimens »…Vont ils enfin pouvoir se réconcilier avec la nature?

Pourquoi Être?

En mettant en perspective notre dépendance à la société de consommation, « ÊTRE » vient questionner notre rapport au Sauvage et au Vivant.

Nous mettons en lien dans le mouvement, les deux dimensions: la danseuse/ mime, à taille humaine, face à la marionnette géante. D’autres personnages ont fait leur apparition au fil des résidences de travail : Une biche, un âne, une femme caddie… Ils nous ont permis d’entrer dans le récit et la fable. Cette création participe de notre cheminement en tant que mime, marionnettiste, passeur de rêves et tisseurs de liens.

Création 2022

Ce spectacle original pose la question du rapport au transhumanisme face à la nature.
Des Résidences de travail ont eu lieux depuis 2020 :

  • En décembre 2020 ont été réalisés des enregistrements sonores avec des ainés du bassin d’Annonay. Y fut abordé la thématique des arbres et leur importance face au hommes
  • À Cornas, en février 2021 des ateliers avec des enfants ont permis de créer des marionnettes avec des racines de ceps de vignes, et de réaliser des expo photos.
  • À Lectoure une résidence de travail auprès de la Cie Yves Marc en Mars 2021 à permis de défricher le scénario et de créer un nouveau personnage pour enrichir cette fable.
  • À La Navette St Laurent de Royans juin 2021 une autre résidence à permis de lier les personnages entre eux, avec un travail d’écriture.
  • une générale publique a eu lieu le 30 juin dans un parc de St Laurent en Royans, permettant de présenter une première mouture du projet.
  • En hiver 2021/22 aura lieu d’autres résidences avec le regard éclairé de la chorégraphe Marta Rodezno

« Parfois on entend ces Paroles d’ainés rencontrés sur notre chemin, qui évoquent la nature, leurs liens avec un arbre, avec les arbres…
Et bientôt nous entendrons des adolescents leurs répondre»