La Marche des Arbres

Compagnie Théâtre Gestuel, mime, ombres chinoises, marionnettes

Ils sèment

La Marche des Arbres

La marche des arbres
La marche des Arbres

Un projet collectif proposé en clôture d’un festival organisé par l’ACCR de Pont en Royans  en mai 2021

« L’homme moderne est malade de ne plus avoir de racines ni dans le passé, ne sachant d’où il vient), ni dans le futur n’ayant plus de vision qui le porte. L’arbre géant de l’espace et du temps, enraciné dans le ciel et dans la terre attend…

… que l’homme s’arrête, qu’il le regarde et lui dise : « Continuons ensemble ! »

Ernst Zürcher

Lors du confinement, nous avons décidé de créer ce que nous n’avions jamais eu le temps de réaliser ces dernières années aux prises avec notre activité parfois frénétique : un homme arbre.

Démarche Artistique

Cette envie est liée à notre dernière création : « Rêve ton monde », dans laquelle un arbre en ombre naît de la tête d’une femme appuyée sur le monde et de notre machine à rêves (manège d’ombres chinoises) dont l’une des 3 roues évoque le rapport de l’homme au monde.

Comment parler de manière poétique ce rapport de l’homme au monde ? Alors nous avons créé une marionnette de 3m50 qui représente la nature. Un géant avec une barbe et des cheveux en liège,

Mettre en rapport dans le mouvement deux dimensions, trouver leurs possibilités de rencontre pour ouvrir d’autres possibles.

Cette création participe de notre cheminement en tant que mime, marionnettiste, passeur de rêves et tisseurs de liens.

Démarche de liens

Touchés par le sort de nos aînés lors de cette période d’isolement sans fin, nous sommes allés présentés notre marionnette géante dans les parcs des maisons de retraite qui nous connaissaient. Nous avons proposé de répéter notre future création, pour reprendre contact avec les aînés. Car nous savons que les associer au processus de création est particulièrement valorisant pour eux.

Des dispositifs scéniques ont été effleurés, mais avons fêté dans la joie ces retrouvailles avec les aînés. Cette marionnette leurs évoque des évènements folkloriques qui scandaient le temps autrefois.

Démarche participative

Nous aimons réunir les hommes, nous imaginons lier les hommes et les arbres, nous avons l’ambition d’une large diffusion pour donner envie à chacun d’y participer.

Dans nos ateliers à destination des aînés comme des enfants, nous nous référons souvent à l’arbre. Ils évoquent pour chacun des qualités et des sensations sur lesquelles nous pouvons nous appuyer en mime. Des ateliers d’expression peuvent émerger sur cette thématique.

La Cie nourrit le désir de réunir les hommes de toute générations confondues autour de :

Déambulation collective, Flash mob : de marches collectives dans nos villes, villages, voire supermarchés : Envahir les espaces urbains avec des hommes et des arbres en lien. Réaliser des surgissements de la nature portée par l’homme dans des endroits bétonnés, industrialisés pour faire contraste et montrer l’importance du vivant.

L’image commune: nous souhaitons porter en images ce lien entre les hommes et les arbres : chaque homme/ femme/ enfant porterait un arbre, au creux de sa main, de son dos, de ses bras, en équilibre sur ses épaules, ensemble s’il est lourd….Le végétal choisi pourrait faire écho à l’âge de la personne participante.

 Il s’agit d’un travail de type flash mob qui ne requiert aucune compétence particulière. Juste le désir et le sens de la démarche.

Les amateurs pourraient être le refrain et notre duo avec la marionnette un couplet. Grace à cette action, chacun pourrait prendre part à cette grande création collective.

Propositions

– Lors de sorties en forêts, Des Interventions et conférences autour des Arbres seront réalisées pour faire découvrir tout leur intérêt.

exposition sonore : Interviews des aînés et enfants dans leur rapport aux arbres.

Exposition Photographique : Réalisation d’un laboratoire photographique : quel arbre au creux de moi ? Dispositif photographique avec jeux de reflets.

Accueil de conteurs ou lectures en lien avec l’arbre. Lien avec librairies et les livres comme « l’homme qui plantait des arbres » Jean Giono ou « Voyage au pays des arbres » J.M.G Le Clézio

– Nous pourrions créer un groupe de percussions collectives qui participerait à l’univers sonore de la fête (Proposition de partenariat avec l’artiste marseillais Mika Fernandez)

Restitution :

Création d’un événement : marches filmées qui peuvent tenir lieu d’appel à d’autres structures culturelles ou de cohésion sociale pour élargir l’expérience et reproduire l’aventure avec encore plus de monde.

– Création d’expositions photographiques avec les aînés des Ehpads ou les écoles à proposer en dialogue : Dispositif à partir du miroir placé sur le corps, reflet du végétal choisi.

– Chacun aurait pour mission de replanter cet arbre. C’est ouvrir à la création de vergers communs dans les villes, villages…

Des parcours pourraient être identifiés pour aller planter les arbres. Les aînés pourraient être associés en étant sur le parcours…

ils pourraient être associés par un recueil d’histoires d’arbres contés par les ainés. Ce lieu pourrait accueillir spectacles et musique pour fêter la plantation.