Dernières nouvelles de la Compagnie : « Ils Sèment »

Compagnie Théâtre Gestuel, mime, ombres chinoises, marionnettes

Nouvelle création de la Cie

Dernières nouvelles de la Compagnie : « Ils Sèment »

Lors du confinement, nous avons décidé de créer ce que nous n’avions jamais eu le temps de réaliser ces dernières années aux prises avec notre activité parfois frénétique : un homme arbre.

1ere sortie de la marionnette
La grande marionnette de la compagnie de sortie

Nous nous y sommes mis et pendant 2 mois, avec les moyens du bord, est apparu notre « Homme nature » .

De Grand yeux noirs, 3m30 de haut, et une envie de sortir pour humer l’air ambiant…

découverte de la marionnette
La grande marionnette de la compagnie de sortie

Cette envie découle de notre porosité à l’actualité et d’une scène de notre dernière création : « Rêve ton monde », dans laquelle un arbre en ombre chinoise naît de la tête d’une femme appuyée sur le monde.  De plus, le manège d’ombres chinoises, la machine à rêves qui clôture notre fable écologique, questionne déjà le rapport de l’homme au monde.

Comment parler de manière poétique de ce rapport de l’homme au monde ? Mettre en scène la rencontre de ce géant de la nature avec un être humain aux prises avec sa réalité quotidienne.

Nous voulons mettre en rapport dans le mouvement les deux dimensions du danseur mime et de la marionnette géante,  et trouver leurs possibilités de rencontre et de partage.

Cette création participe de notre cheminement en tant que mime, marionnettiste, passeur de rêves et tisseurs de liens.

1ere sortie de la marionnette
La grande marionnette de la compagnie de sortie

A l’heure de l’urgence climatique, nous soutenons que notre place d’artiste est dans ce pont à reconstruire entre l’homme et la nature.

Redonner leur importance aux arbres, parler des arbres, chuchoter à tous qu’il est temps de les protéger et semer ensemble.

Cet été si compliqué nous a fait prendre la mesure que la culture était un rendez vous précieux à recomposer chaque jour avec nos nouvelles réalités. Notre démarche artistique qui s’est ouverte des enfants vers le tout public en rue s’inscrit dans une dynamique de transmission. Nous avons toujours mis en valeur le lien entre toutes les formes de cultures. C’est pourquoi nous souhaitons associer à cette création de la diffusion de connaissances nouvelles sur les arbres tellement riches actuellement.

« L’éducation se fait par le théâtre, par des gens de théâtre, des gens de terrain, qui proposent des fictions, qui touchent les enfants.

C’était la fonction du théâtre en Grèce. C’est à dire que les citoyens ne pouvaient pas quitter le théâtre après la représentation. Ils devaient en discuter parce que les comédiens mettaient en scène les problèmes de la cité et la culture ensuite était partagée, ensuite on faisait intervenir les philosophes, les politiques, les économistes, ensuite…

Mais le point de départ c’était les artistes »

Boris CYRULNIK