Actions en milieu carcéral

Atelier d’Expression Artistique, L’Art des Gens

Coordonnées :

STEMOIMarseilleEst.UEMO Romain Rolland – ActionCPF Baumettes

 

Quels sont les enjeux de l’action au niveau thématique et territorial ?

Notre association est sollicitée par les services de la Protection Judiciaire de la jeunesse et plus précisément de l’UEMO Romain Rolland situé 343 Bd Romain Rolland, Bât A, 13009 Marseille. Cette unité éducative prend en charge le suivi éducatif des mineures incarcérées à la Maison d’Arrêt pour Femmes des Baumettes.

Il s’agit pour cette Unité Educative de la PJJ de proposer des activités aux mineures incarcérées afin de leur offrir des espaces d’expression et de réflexion, leur offrant l’opportunité de sortir de l’isolement social dans lequel elles se trouvent. Elles sont notamment proposées lors des périodes de vacances scolaires.

A travers les médias mis en oeuvre, le lien et la relation à l’autre sont au centre des considérations de cette équipe et de ce fait des ateliers organisés à destination de ces jeunes filles. Celles-ci ont une image souvent dégradée d’elles-mêmes, ainsi les activités, qui valorisent leur potentiel créatif, sont susceptibles de les remobiliser autour des savoirs de base et de la dynamique d’apprentissage et participent à la démarche de réinsertion, de préparation à la sortie et de prévention à la récidive.

Les objectifs de l’action :

Quand cela est réalisable compte tenu des réalités carcérales, les ateliers s’appuient sur le groupe et ses dynamiques afin de:

  • Permettre aux jeunes filles de découvrir un univers artistique et créatif susceptible de valoriser le potentiel créatif personnel,
  • Mettre en mouvement l’estime de soi particulièrement mis à mal en milieu carcéral et questionner son entrée dans la relation à l’autre et à soi et au cadre;
  • Apprendre à prendre soin de soi, à être avec l’autre autrement,
  • Tisser des liens et sortir le l’isolement, source de désocialisation accélérée en milieu carcéral,
  • Lutter contre l’illettrisme: les différents médias proposent de manière ludique et détournée un accès aux apprentissages,
  • Sortir de l’immobilisme et de l’inertie pour s’engager dans le processus de création et questionner autrement le sens de ce temps de détention,
  • Amener les jeunes filles dans une démarche de réflexion, questionnements identitaires,
  • S’exprimer, parler de son vécu interne et mettre des mots sur ses émotions;

Le contenu :

Offrir aux jeunes filles la possibilité de s’engager dans une aventure artistique autour de différentes techniques: réalisation de masques, expression théâtrale, Réalisation de Kamishibaï et de marionnettes. Les réalités carcérales exigent une grande faculté d’adaptation de l’intervenant.

Le public ciblé :

Les jeunes filles incarcérées au CPF des Baumettes.

Nombre de personnes bénéficiaires :

Leur nombre varie en fonction des périodes et des incarcérations (de 2 à 10)

Le lieu (ou quels sont les lieux) de réalisation de l’action :

En détention au Centre Pénitentiaire des Baumettes- Marseille.

Date de mise en œuvre prévue :

Du 27 au 30 juillet 2015.

Quels sont les indicateurs et les méthodes d’évaluation prévus pour l’action ? :

L’évaluation sera basée sur l’observation et l’analyse des éléments quantitatifs et qualitatifs rattachés au déroulement, comportement et productions.

Quantitatifs

Présence et investissement des jeunes filles dans l’activité sur la semaine

Qualitatifs

Réalisation à l’issue du stage avec temps de convivialité et d’échanges afin d’ouvrir un espace de parole  concernant le déroulement de la semaine. Les jeunes filles sont partie prenante de ce bilan ainsi que les personnels encadrant (éducatif et de surveillance). La création est au centre de la discussion et peut permettre d’amorcer les échanges autrement voire de faire émerger un regard différent sur l’autre. Il leur est demandé d’établir leur bilan c’est à dire de s’exprimer quant à leur vécu et exprimer leur point de vue et désirs concernant le contenu.